Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pourquoi pas moi ?

pourquoi pas moi ?

Chronique d'une mère imparfaite !

LA question fatidique !

Publié par Syboule sur 7 Octobre 2016, 11:40am

Catégories : #le quotidien

Nous sommes samedi, il est 7H00 du matin, les enfants sont réveillés depuis au moins 1h30 (oui oui) et je profite d'un moment d'accalmie pour me pencher sur un de mes cours de psychologie (n'oublions pas qu'en plus d'être mère de famille et salariée, je suis étudiante en deuxième année de fac ) . Donc j'étais en train de lire un de mes cours de fac : psychologie du développement donc de l'enfant, quand ma fille de cinq ans se pointe la gueule enfarinée comme une fleur :

« - Maman comment on fait les bébés … ??? "

Arggggf, imaginez ma tête . Je crois qu'à ce moment là j'étais comme le loup ou le coyote des cartoons, c'est à dire que ma mâchoire s'est décrochée pour tomber à terre, et mes yeux sont sortis de leurs orbites avec un bruitage de circonstance.

Pour trouver un élément de réponse (wouhoou matez le vocabulaire les aminches : « un élément de réponse » , on voit que je bosse à l'Éducation Nationale ) je feins de ne pas avoir entendu, et je profite d'un micro temps de silence, juste assez pour que ma fille reformule sa question, pour plonger dans mon cours de psy de l'enfance . Bon sang de bois c'est quelle page où ils expliquent ça ? Pas la peine d'avoir écrit un cours de 80 pages si les professeurs ne proposent pas de réponses aux questions existentielles ! Évidemment je ne trouve rien !

Je tente de me défiler.

« - Ma chérie tu ne veux pas aller jouer avec ta sœur ? »

Hélas cette tentative est vaine . Quand un enfant pose une question il FAUT lui répondre, sinon il revient à la charge.

Je me jette alors sur une bouteille de lait lactel © pour détourner son attention.

Encore une fois un bide !

Je balaye alors d'un revers de manche mes idées préconçues sur cette problématique et me gratte le cerveau pour expliquer la question du comment on fait les bébés le plus clairement possible . Peut-être pourrai-je lui passer le dernier film érotique de chez Walt Disney à savoir "Ça glisse au pays des merguez". Les images parleront d'elles-même, en plus j'aurai la paix et je pourrai continuer mon cours . Sauf qu'il n'y a pas de films comme cela à la maison et j'ai peur que ça soit pas très adapté ma fille n'a que 5 ans

(Je préfère prévenir : it's a Joke . Je ne veux pas avoir les services sociaux aux fesses - Fesses ? notez que là je ne suis pas hors-sujet)

Il me reste aussi le souvenir de l'Astrapi que nous avait lu notre mère dans les années 80 lorsqu'elle attendait mon dernier frère … Mais je crois bien que j'avais 10 ans, alors le résultat risquerait d'être aussi dramatique que le Walt Disney évoqué plus haut pour une petite fille de l'âge de la mienne. D'ailleurs cet Astrapi m'avait traumatisée à l'époque .

Je fouille alors dans mon imagination, maudis les psychologues qui ont écrit le cours que je suis en train d'étudier, et tente un :

« - tu sais ma chérie les papillons les fleurs et les abeilles … et patati et patata »

Inutile de vous dire que je me prends un vent dans la tronche !

« - mais non maman comment les bébés ils arrivent dans le ventre d'une maman »

argggf ?

Bon je préviens que les âmes sensibles à savoir les féminist-e-s (oui je m'acharne), les pro du mariage pour tous, ou les aficionados du gender, doivent absolument quitter ce blog. Ce que j'ai dit à ma fille et que je vais partager ici est d'un commun, d'un classique, d'un banal et d'un naturel que cela risquerait de les choquer.

Je me racle la gorge, prends ma fille sur les genoux, la regarde avec des yeux amoureux et réalise qu'en fait elle grandit et qu'elle a le droit aux réponses qu'elle se pose .

« - ma chérie tu sais pour « faire » un bébé il faut un papa et une maman qui s'aiment très fort . Et ...

Je m'apprête à donner des explications adaptées à son âge en cherchant des mots savamment dosés pour ne pas froisser son petit cœur d'enfant. Mais à ma première phrase elle saute de mes genoux toute guillerette. Ce que je lui ai dit suffi amplement.

Fichtre ça valait pas ce coup de stress …

Commenter cet article

nathalie 08/10/2016 05:53

Bravo Syboule , ton blog est un régale, tu décris la vie avec simplicité et humour !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents