Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pourquoi pas moi ?

pourquoi pas moi ?

Chronique d'une mère imparfaite !

Les plaisirs égoïstes ...

Publié par Syboule sur 13 Octobre 2016, 18:22pm

Catégories : #3615 code : ma vie

Pour trouver la vie plus douce et tenir le coup en toute circonstance il est bon de s'aménager des petits  plaisirs, un peu égoïste certes, mais qui l'espace de quelques minutes, permet de recharger les batteries.

Le tout est de savoir les identifier : chocolat, café, télé, bouquins, sieste, jeux vidéo, Internet, lèche-vitrine … Bien sûr ces moments sont totalement interdits aux enfants . Cela revient à dire que les minouches doivent avoir une occupation saine à ce moment (chocolat café télé bouquins jeux vidéo Internet lèche-vitrine …) Notons au passage que  ces petits plaisirs prennent  toute leur valeur quand ils arrivent avec la sensation d'un travail bien accompli.

Aujourd'hui est un jour chômé, malgré cela, ma petite dernière est venue se planter devant mon lit à 5h30 parce qu'elle avait « foif ». Hop hop je me lève, bon pied bon œil, en chantonnant. Je pousse un grognement et mets la tête sous l'oreiller espérant naïvement qu'elle retourne se coucher.

5H32 : « -mammmmaaaaaaan j'ai foif. » Pas le choix, je me lève non sans râler !

Commence alors le marathon des tâches à accomplir : celles que l'on ne peut pas faire la semaine parce qu'en rentrant du boulot il faut se taper le repas, les leçons, les douches, les préparations des sacs, les câlins, les histoires et, pour ma part,  les passionnants cours de psy !

5h33 Petit déjeuné donc !

5h34 Un petit coup d’œil sur mes mails, un petit check sur mon mur facebook … Juste trois minutes

5H37 7h00 la journée commence.

Chères mères de famille on y va ? Allez hop c'est parti : petite litanie des impératifs du week-end. Si vous ne vous reconnaissez pas c'est qu'il y a un bug quelque part.

Or donc, je commence par ranger la table parce que mes lardons ne sont pas fichus de déjeuner proprement et, comme ils jouent sagement, j'ai la flemme d'aller les chercher. Je débarrasse la machine à laver la vaisselle, étends le linge, range les légo sur lesquels je viens de marcher ( oui oui pieds nus ), mets en route une autre machine après avoir trié le linge. Je raconte une histoire aux filles, fait le repassage ( une semaine de retard ) passe un coup d'aspirateur ( une semaine de retard ) , console un de mes enfants ( une semaine de retard ), cherche une satanée peluche fétiche qui s'est planquée je ne sais où .

Puis je tente de gérer un conflit et reprends la deuxième partie du repassage. Je ramasse les fringues des enfants qui entre temps se sont habillés, et du coup replie les habits juste repassés que je trouve en bouchon par-terre ( j'en profite pour passer un coup de gueule ) ramasse les miettes parce qu'ils se sont pris un encas, ramasse leurs jouets qu'ils ont semés dans tout l'appartement et je repars à la recherche de cette  peluche  à la con qui commence à me courir sur le système et que je ne parviens pas à trouver . Non parce que :

-Mamammmmm il est où Kinkin ?

30 minutes à chercher ce bout de chiffon, moche, craqué et suçoté de partout suivie de ma petite dernière désespérée de ne pas avoir son Kinkin de malheur.

Il est 11h00, l'heure de préparer le repas : ça sera gésier, pommes rissolées aux épices et compote maison : une tuerie.

Entre temps mon mari a monté un bureau imitation IKEA made in china , c'est à dire à peine pré-découpé, pas un trou de fait pour les chevilles et pas d'outils fournis. Quant aux vis j'ose même pas en parler. Puis il est parti faire des courses. Et surprise il a rapporté une cafetière et du café.

Il faut préciser que depuis notre arrivée dans ce pays, nous n'avons pas pris le temps d'équiper la cuisine. Mon Thermomix a beaucoup de qualités, mais il ne fait ni le café, ni les carottes rappés, ni la vue sur la mer !

Tout à l'heure ça sera donc café. J'en frisonne . Le café c'est pour moi ce petit moment de plaisir dont je parlais plus haut et qui me fait terriblement défaut depuis un mois et demi.

-"merci mon chéri c'est une vraie surprise je me ferai un café après déjeuner

- peut-être devrais-tu la nettoyer avant .

- bof pourquoi faire ? "

On met le couvert, on déjeune, on rigole, je range la table (là il y a un truc qui cloche ça devrait être « on ») je fais réciter les leçons de mon fils et enfin je propose exceptionnellement à mes enfants un dessin-animé. YEEES !

Moi je file dans la cuisine, déballe avec fougue mon nouveau jouet, le branche, mets de l'eau, ajoute du café et appuie sur marche. Le temps que ça chauffe je m'attèle à mon cours de psy cognitive en tentant de comprendre comment fonctionne une proposition prédicative et comment les inférences diverses et variées permettent la mise en action de la mémoire de travail déclenchant ainsi  la compréhension d'un texte ( ce que vous avez fait inconsciemment si vous êtes arrivés jusque là : bravo! )

Le café est passé , je  glisse dans la cuisine, regarde à droite regarde à gauche pas de bruits. Les enfants parfont leur culture générale en matant un film hautement intellectuel : Winny l'ourson. Mon mari est plongé dans les corrections de ses copies.

Une odeur vient chatouiller mes narines CAFEEEEEE.

Petit moment de plaisir et de détente : 30 minutes volées pour un repos bien mérité !

Je me sers égoïstement du précieux liquide et me coule dans le fauteuil du salon. Bon, il faut faire un effort d'imagination. La scène se passe au ralenti : il y a une musique douce, genre girl from Ipanema rappelant el gringo qui sélectionne les meilleurs cafés. Je mets les pieds sur la table basse du salon, me passe la main dans ma longue crinière blonde  les cheveux  façon l'oréal avec un mouvement de tête vers l'arrière. Pour ajouter au romantisme de cette scène:  monsieur What Esle n'est pas loin, tout y est tout est parfait. Là je ferme les yeux de velours que la nature m'a généreusement donnés, au ralentit bien sûr, et porte la tasse à mes lèvres pulpeuses.

-RAGGGFFFFFFFF mais c'est quoi cette meeeeeeerde ???? (façon Gérard Jugnot dans le Père noël est une ordure )

La musique s'arrête d'un coup avec le bruit d'un vinyle qui dérape .

Je viens de boire un breuvage immonde au goût de plastique fondu.

Je cours vers la cafetière : il se trouve que j'ai oublié d'enlever les trucs en plastique qu'il y avait dedans. Tout a fondu et la cafetière est maintenant inutilisable !

 

Commenter cet article

Rebecca G. 15/10/2016 22:58

Ahhh, c'est géant!!! J'ai adoré ton article et bien sûr je m'y suis retrouvée à 100%... à part que je n'ai pas de cafetière. C'est quand même trop triste cette histoire: j'espère que tu as pu faire quelque chose pour récupérer cette merveille... Moi, mon petit plaisir égoïste, c'est la lecture (et le chocolat, mais chut!). :) Pour le reste, on a tout pareil à la maison.. ;D

Anne-Laure 14/10/2016 07:32

Je m'attendais à la chute, mais quand même chuis morte de rire, moi c'est dans mon nouveau four que j'avais omis d'ôter le polystyrène, humhum......
Et depuis tu as pu racheter une autre cafetière?

syboule 14/10/2016 07:56

Eric a fait un nettoyage en profondeur de la cafetière , j'attends un moment propice pour la tester à nouveau ... Mais l'odeur est encore suspect...

syboule 14/10/2016 06:55

pas douée tu veux dire ... faut quand même être neuneu pour avoir la flemme de nettoyer la cafetière

benedicte 13/10/2016 20:40

Mais c'est qu't'es douée cocotte !

nathalie 14/10/2016 07:02

bois du thé

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents