Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pourquoi pas moi ?

pourquoi pas moi ?

Chronique d'une mère imparfaite !

Lettre à mon fils !

Publié par Syboule sur 20 Janvier 2017, 14:40pm

Mon fils

Je regarde en arrière avec énormément de fierté. 

Il y a quelques années, quand tu as été diagnostiqué autiste, ton père et moi avons entendu cette phrase terrible que parfois on dit à des parents désemparés et perdus .

- Courage, il vous faudra faire le deuil d'un enfant parfait !

Je sais bien que ces mots se veulent des paroles d'encouragements, pourtant dire à des parents qui apprennent le handicap de leur enfant  : « il faut faire le deuil de l'enfant parfait » c'est leur transpercer le cœur une deuxième fois.

Moi qui ne  te trouvais aucun défaut ! Oui ça a été difficile d'entendre : « votre fils est autiste. »  Non pas parce que soudain, tu devenais imparfait, mais parce que nous avons, ton père et moi vite compris que nous devrions prendre des chemins de traverses pour te faire grandir dans notre monde . Mais tu n'en es pas pour autant moins parfait.

Je refuse de faire le deuil de l'enfant parfait  quand je vois les progrès incroyables que tu as fait! Je te trouve parfait quand tu joues avec tes sœurs, quand tu montes des Légo bien plus difficiles que ton âge. Je te vois  parfait quand tu poses des questions curieuses, un peu hors des sentiers battus. Je te sais parfait quand ton professeur me livre avec gentillesse, quelques anecdotes où ta vision différente du monde t'as fait briller face à tes camarades.

Tu sais, tu es parfait quand malgré tes difficultés tu lis une histoire à tes sœurs. Et quand tu me murmures à l'oreille:  «  maman je vous aime » puis-je penser un moment à faire le deuil de ta perfection ?

C'est vrai mon fils que parfois tu es têtu, parfois submergé par l'angoisse tu cries ! C'est vrai que tu n'aimes pas que les choses changent, tu n'aimes pas qu'on te bouscule, que tu te balances un peu, et que tu nous as obligé à changer certaines de nos habitudes.

C'est vrai que tu ne communiques pas beaucoup, que la complicité avec toi est rare, que je compte les câlins que tu me donnes et que je ne peux jamais t'en demander. Tu me fais un peu penser à un chat qui distille son amour avec parcimonie mais ces moments sont si précieux.

Nous respectons, ton père et moi, ton rythme même si  parfois il nous laisse un peu démunis.

Mais ce quotidien nous l'avons apprivoisé, et tu nous as bien  aidé à changer. Je crois que tu as lissé nos égoïsmes, que tu as ouvert nos yeux, nos bras et nos cœurs à la différence et  au plus fragile.

Grâce à toi,  avec tes sœurs nous n'avons plus  peur du handicap.

Jamais tu ne calcules, jamais tu ne mens, jamais tu ne dissimules ! Mon fils quel enfant normal peut faire cela ?

Mon fils c'est le deuil de ma vie tiède que j'ai fait avec à toi !

Et je peux te le dire : tu es parfait parce que tu es le fruit de l'amour de ton père et de ta mère !

 

 

Commenter cet article

Rebecca G. 25/04/2017 00:00

J'adore cet article. Je peux le lire et le relire, et le trouver toujours aussi merveilleux!!! :) Bravo à toi; Je t'admire.

Syboule 01/05/2017 05:14

C'est lui qu'il faut admirer , il a un courage hallucinant !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents