Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pourquoi pas moi ?

pourquoi pas moi ?

Chronique d'une mère imparfaite !

Bonjour, je souhaiterais savoir si vous avez ...

Publié par Syboule sur 21 Juillet 2017, 07:24am

Catégories : #le quotidien

Chouette été !

Voilà déjà 3 ou 4 jours qu'il pleut et qu'il fait froid : il faut donc trouver rapidement des activités pour les enfants . Notre maison n'est pas très grande, alors s'ils s'ennuient , très vite ils  se mettent à tourner  en rond dans mes pattes !

Je décide donc d'aller avec mes filles à Pau pour acheter de la pâte à modeler. Avec un peu de fimo et un tout petit peu d 'agilité je dois bien réussir à faire un jeu d'échec, un jeu de dame, un jeu de petits chevaux et des pions de toutes sortes. Bref de quoi s'amuser pour ces longues  journées de pluie. Je vais aussi bien sûr acheter de la pâte à modeler normale pour mes enfants qui, les chiens ne font pas des chats, adorent jouer avec.

Nous nous installerons dans le salon (RIP mon salon) et nous pourrons jouer et créer des tas d'objets marrants.

Une occasion aussi de laisser les gars de la maison tout seuls! Oui oui je sais, il faut mélanger les genres ! Mais moi, je continue à penser que faire des trucs de filles avec ses filles et laisser les pères faire des trucs de mecs avec leurs garçons est une très bonne chose. Enfin je ne vais pas lancer de polémique sur la conception basique et traditionnelle de la famille. De toute façon il n'y a pas de débats ici : c'est mon blog !!!

Bref, nous voilà parties à Pau, pendant que  mon fils apprend à conduire le tracteur tondeuse avec son père.

- "Nous en profiterons pour faire un peu les magasins et prendre un thé dans un salon de thé.  Ça vous dit ? "

(il faut comprendre, nous allons nous promener un peu et manger une glace … mais j'ai dit qu'on allait faire des trucs de minettes! )

- "Ouiiiii"

Dans la voiture,  je suis contente d'avoir des discussions de filles. Finalement elles grandissent et c'est assez sympa de parler avec elles de choses plus profondes.

-Mamaaaaaan !!

- Oui ma poupée ?

-Ya Papette qui vient de me traiter de poulette.

-Oh Papette demande pardon !

-NAAAAn

- Ben alors, ma chérie tu n'as qu'à lui dire que c'est une chèvre qui fait bééééé

- Mamaaaaan elle m'a fait « pfuiiii »

- Mamaaaan j'ai envie de faire pipi...

Vous voyez:  des discussions de filles.

Nous arrivons à Pau : il y a des travaux partout. C'est très casse-pieds d'essayer de s'y retrouver quand ça fait un an qu'on n'a pas mis les pneus dans une ville et que tout a changé. Je me laisse surprendre et tourne au dernier moment.

- "Connasse tu peux pas mettre ton clignotant !

- Heu"

Ça commence bien : cinq ans que je suis à l'étranger, j'ai un peu oublié la délicatesse des conducteurs français. Je me rassure en me disant que ça devait être une parisienne.

Nous arrivons à « Cultura » ou plutôt l' ex-cultura de Pau, car là aussi c'est en travaux.

Zut ! je cherche de la pâte à modeler. Le rayon qui était bien fourni avant, a réduit comme peau de chagrin. Reste plus grand chose. Je rafle tout ! Me voilà les bras chargés de Fimo et de pâte à modeler pour enfant. Il n'y a plus de panier roulant. C'est pas grave !

Je regarde un peu les magnifiques nouveaux rayons de bouquins et puis je me demande si par hasard il n'y a pas le livre de mon père.

Je cherche 5 minutes, et voyant que mes filles s'impatientent, j'aborde une jeune vendeuse qui a l'air sympa.

-Bonjour madame je cherche un livre, mais je ne trouve pas ?

-Lequel ? (petite réponse un peu sèche, je fais mine de ne pas m'en apercevoir )

-hum « James Bond n'existe pas » chez Mareuil édition.

Là elle me lance un glacial « ça ne me dit rien » . Manifestement ça l'embête et ne voulant pas la déranger plus que cela, je lui dis : « peut être que ne vous l'avez pas … » En gros, je voulais la laisser tranquille car elle n'avait pas envie de chercher et puis je dois avouer que je n'ai pas l'intention d'acheter  le bouquin donc ça n'est pas grave.

Elle décoche alors :

-Non mais il y a plus de 10 000 (*) titres ici, vous croyez que je les connais tous !!!

Elle n'a pas tord, mais est-ce une raison pour me répondre sur ce ton! J'ai l'impression d'avoir pris un uppercut verbal.  Je suis tellement scotchée que je n'ose pas lui dire de laisser tomber.

Elle disparaît, je suppose donc qu'elle a compris et qu'elle est retournée à ses moutons. Et puis j'entends plus loin un désagréable «  bon alors vous me suivez ». Pas contrariante j'obéis, j'en profite pour faire tomber ma pâte à modeler en trébuchant sur la moquette neuve  (oui parce que j'ai toujours les bras chargés de pâte à modeler ) . Mes filles très mignonnes m'aident à ramasser et me suivent gentiment .

-On va voir le livre de grand père ?

-Oui chut !

Ma charmante vendeuse tapote sur son ordi et disparaît à nouveau …

Je laisse tomber ça me gonfle ! Je voulais juste voir où était le livre de mon père et s'il y en avait encore. Mais une minute plus tard, elle resurgit avec le bouquin, me le tend, je l'attrape avec le seul doigt disponible (j'ai toujours ma pâte à modeler dans les bras) puis elle file sans que j'ai le temps de lui dire merci.

Charmante ! Me voilà avec le livre de mon père dans les bras ou plutôt en équilibre instable sur un doigt. Moi qui voulais juste savoir où il était ! Je regarde autour de moi, trouve un rayon « histoire et société » vérifie que ma sorcière de vendeuse n'est pas dans le coin et le repose discrètement à un endroit bien en vu. Je me dirige vers les caisses  paye  décontenancée par cette expérience désagréable et m'enfuis la pâte à modeler dans un sac et mes filles sous le bras !

Je me regarde dans le miroir d'une vitrine , je n'ai pas de bouton sur le nez et mes puces sont sages, donc je n'arrive pas à comprendre pourquoi tant d'animosité.

Vive la France ! Je crois que je vais rester encore un peu à l'étranger. En attendant nous allons toutes les trois nous assoir dans un salon de thé : cappuccino pour moi, chocolats et cookies pour les filles. Nous déballons notre butin sur la table, à coté des cookies et commençons à imaginer ce que nous allons faire .

Nous avons joué toute l'après midi , et le soir j'ai fais un jeu d'échecs .

(*) j'ai dit 10 000 , en réalité je ne me souviens plus le nombre qu'elle m'a dit

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rebecca G. 03/08/2017 23:39

Ah la la , quelle aventure!! Le livre de ton père aura au moins mérité une meilleure place en rayon!! ;)
Et bravo pour le jeu d'échec, il est superbe!!! C'est une idée géniale!! :)

Waroux 22/07/2017 06:41

Quel plaisir de lire cet article. Il est vivant , plein de petites astuces. Rigolo, frais... un regal . En le lisant, on voit les choses se derouler devant les yeux.

Syboule 22/07/2017 07:33

merci Waroux ... ha ha

caroline 21/07/2017 16:37

vive la France , mais tout n'est pas mauvais non plus.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents